L’alchimiste et la chimiste.

Fanny Img

Fanny

L'idée de Druydès, je la dois à Mahault ma fille polly allergique née en 2007.
Souffrant d'un eczéma sévère dès la naissance nous n'avons eu de cesse que de trouver un moyen de la soulager.
Les hospitalisations en néo nat sont arrivées peu après avec la découverte
de ses allergies alimentaires.
Si un régime strict s'est vite imposé, il m'a fallu revoir aussi toute
la pharmacopée des produits cosmétiques que j'utilisais pour elle.
Sûre de moi, j'utilisais crèmes et gels lavants classiques réputés hypoallergéniques.
Malgré moi j'ai entretenu  son eczéma avec des crèmes dont les liants
étaient la protéines de lait de vache :
Sa plus grosse allergie.
J'ai appris à décrypter les étiquettes cosmétiques pour comprendre.
Et j'ai compris.
Alors j’ai décidé de chercher des solutions plus en adéquation avec mes envies.
Depuis toujours, les plantes et la forêt font parties de ma vie. Je me suis alors plongée dans mes livres de plantes, puis j’ai découvert la médecine ayurvédique.
J’ai commencé à mélanger et assembler les plantes instinctivement.
À réfléchir aux différentes synergies possibles, j’ai commencé à créer un macérat,
un shampoing solide sans me douter une seconde que quelques années plus tard mon chemin croiserait celui de Gwendoline.
Il était visiblement dit que la chimiste et l’alchimiste devaient se rencontrer pour créer ensemble et proposer à tous
une ligne de cosmétiques solides zéro allergène, zéro déchet.

Gwen

Après un long parcours médical, on m’a découvert plusieurs allergies
et intolérances alimentaires.
J’ai donc compris que l’alimentation pouvait être le cœur de mes problèmes.
Intolérante et allergique à de nombreux aliments mon mode de vie a changé.
Ayant depuis longtemps l’envie de créer une gamme de cosmétiques naturels, je me suis penchée sur la question des allergènes alimentaires dans les cosmétiques.
Et si les mettre sur notre peau pouvait aussi nous faire réagir ?
Après en avoir longuement discuté avec bon nombre de personnes dans le même cas une évidence est apparue : faire des cosmétiques solides « sans ».
Pas uniquement sans paraben, silicone, etc., mais aller au-delà et
faire des cosmétiques pour tous : sans gluten/dérivés de blé, sans lait, fruits à coque, soja….
Et puisqu’au quotidien les animaux sont invités à partager ma vie et non mon assiette,
il est tout naturel et évident que la gamme soit vegan.

Puis j’ai rencontré Fanny.
C’est elle qui me donna cette impulsion pour mettre en lumière ce projet. Fanny qui avait aussi envie de créer sa gamme de shampoings solides, vegan et sans allergènes
se trouve être la partenaire qu’il me faut.

Druydès est ainsi devenu notre concept : pouvoir apporter une solution aux intolérants et allergiques, à ceux qui souhaitent faire attention à la nature, à notre impact sur la planète.
Créer une marque saine exempte de tout le superflu faisant passer l’être avant le paraitre.

gwen img